L’analyse financière de l’entreprise par son dirigeant

Une entreprise quelle qu’elle soit, doit le plus possible coller à des normes financières qui apparaissent dans son compte de résultats et dans son bilan. En effet, ces informations sont utilisées par les partenaires de l’entreprise (le banquier qui évalue l’entreprise pour accorder des facilités de paiement (emprunt, découverts), le fournisseur pour ouvrir un compte ou des délais de paiement, et même parfois le client qui souhaite s’assurer de la solvabilité de son fournisseur et ainsi s’assurer de la sécurité de sa transaction.

De nombreux outils de notation existent, et vos partenaires n’ont souvent pas besoin de vous demander ces documents. Ils peuvent utiliser des sites internets qui vous évaluent.

Ces normes financières se calculent pour la plupart à partir du solde intermédiaire de gestion (SIG), du compte de résultat, et du bilan.

Il est nécessaire de calculer les ratios et indicateurs de base que l’on retrouve dans un bilan :

– La valeur ajoutée,

– L’excédent brut d’exploitation

– le seuil de rentabilité

– Le résultat net / CA

– La VA / CA

– délais clients et fournisseurs

– la trésorerie nette (en jour de production)

– ….

L’objectif est de comparer ces ratios à la concurrence. Il s’agira de se retrouver dans la moyenne supérieure de vos confrères et concurrents.

Ces informations sont non seulement utiles pour vos partenaires, mais sont aussi utiles pour vous, car vous pouvez ainsi vous situer et vous améliorer pour coller à ce qui « se fait ».

Pour finir si vous disposez de ses informations provenant d’un tiers (acquisition, gros contrat), vous devrez vérifier les informations ailleurs que sur le papier. Un SIG (solde intermédiaire de gestion peut être « embelli » (par exemple une facture à percevoir en fin d’année qui augmentera le chiffre d’affaire, suivi d’un avoir lors de l’exercice suivant, « oubli » d’une facture fournisseur,…)

Solde intermédiaire de gestion